Laurence Dune
Production - Diffusion Communication
Qui suis-je
Liens
@

english version
Entendre au présent pour pressentir le futur.

Mon métier est de construire pour que soit diffusé, en direction du plus grand nombre, les œuvres des artistes que je défends. Le plaisir de la découverte est une passion, c’est mon métier.

Depuis dix ans, je suis chargée de production et de diffusion. Après une formation musicale et un temps d’enseignement en écoles de musique, je poursuis à la Sorbonne un parcours en musicologie et management des entreprises culturelles. Puis après être passé par l’administration d’ensembles, j’ai choisi d’accompagner les projets d’artistes, de compagnies sous leurs aspects les plus singuliers. C’est ainsi que mon métier s’est construit et précisé.

À la croisée des genres et des disciplines, dans les sphères du spectacle vivant, au carrefour de l’image sonore et du geste vivant, de la musique et du théâtre, entre texte et son, j'accompagne un projet de la naissance à l'accomplissement.

Pour ce faire, il est nécessaire d’être à l’écoute, savoir interroger ou guider un artiste, pour trouver ensemble le ferment qui favorisera la gestation de l'œuvre, puis les bons outils de production qui la mèneront jusqu'à l'éclosion.

Diffuser une œuvre c’est offrir à l’artiste la possibilité de faire vivre son projet au-delà du temps stricte de la création en l’inscrivant sur un plus long terme. C’est aussi ouvrir et amplifier les réseaux susceptibles de soutenir son activité, contribuer à jeter des passerelles vers d’autres structures de production et de diffusion. C’est semer les graines des projets qui s’annoncent à peine.

J’ai choisi de vivre au présent la création en train de se faire, soucieuse et exigeante sur la qualité artistique.

Pour moi, la production va de pair et est indissociable de la mise en place de la stratégie de diffusion et de communication en cela qu’elle participe en profondeur à la lisibilité du projet et par conséquent de celle de l’artiste.

Pour mon travail je dois disposer « de ma propre boîte à outils », avec un carnet d’adresses adapté et à jour de partenaires, de lieux de production et d’accueil. Je dois aussi connaître toutes les sources de financements. Savoir comment il peut s’alimenter notamment auprès des structures relais incontournables comme l’ONDA, le CDMC, l’IETM, etc.

Je prends aussi grand soin à poursuivre et à alimenter un dialogue permanent avec les programmateurs, échanger sur leurs orientations, partager leurs questionnements, leurs inquiétudes, leurs doutes tout en respectant leurs rythmes et calendriers de travail.
J’enrichis mon carnet sans cesse des nouveaux lieux, des nouveaux réseaux et notamment ceux de l’international.

Autrement dit, dans un contexte politique, économique, culturel et social de plus en plus difficile, pour bâtir ces projets, je me situe entre l’auteur ou porteur de projet et leurs partenaires potentiels. J’agis au service des deux pour contribuer à leur rencontre et leur dialogue veillant à élargir ma force de proposition vers de nouveaux horizons, pour mettre en avant un compositeur, un auteur, un metteur en scène, un comédien ou un musicien au service de la réalisation de son projet.

Même si aujourd’hui c’est un véritable challenge, c’est en favorisant ces rencontres que je conçois et aime vivre mon métier. Cela me passionne et me nourrit.

Enfin, je tiens à rester très attentive à l'environnement dans lequel se situe et se place chaque projet et les liens qu'il tissent dans dans le paysage social, culturel et pédagogique.
" L’écoute est un geste intime qui engage la personne dans sa relation à ce qui l’entoure. Un moment d’écoute partagée est aussi un geste social qui tient une place toute particulière dans la vie d’une communauté. " Jean-Léon Pallandre - Cie Ouïe-dire

Mon intérêt de travailler dans les champs de la création est avant tout une volonté de rester dans le public, de vivre et de partager ce plaisir de la découverte du spectacle vivant en train de se faire, et de continuer à réfléchir comment proposer de nouvelles clés d’écoute riches et inventives pour qu’un plus grand nombre puisse en vivre l’expérience.

Laurence Dune

       
 
Haut de page